Nos engagements

Pour avoir un impact positif sur la société et l‘environnement.

Notre mission

Nos 5 engagements

Notre charte environnement

ce qui nous guide au quotidien

La transformation digitale au service de l’intérêt général.

L’innovation pour faire progresser les pratiques de collecte, émanciper les organisations des subventions, pérenniser leurs actions solidaires et maximiser leur impact sociétal.

❤️ Ça, c’est notre vision.

Nous apportons les outils et compétences qui permettent aux organisations de collecter de manière simple et sécurisée, et les accompagnons dans leur utilisation.

🚀 Ça, c’est notre mission.

Éthique
Pragmatisme
Engagement.

🪄 Ce sont nos valeurs au quotidien.

Objectifs de Développement Durable de l’ONU

A travers nos activités et engagements, nous répondons aux ODD suivants :

odd objectif 5 egalité entre les sexes
odd objectif 7 recours aux énergies renouvelables
odd objectif 8 accès à des emplois décents
odd objectif 12 consommation et production responsables
odd objectif 17 partenariats pour la réalisation des objectifs

NoS 5 engagementS SOCIETAUX

Nous travaillons tous les jours pour aider les organisations sans but lucratif et les acteurs publics à développer leurs ressources grâce aux technologies numériques et contribuer ainsi à renforcer leur impact social.

Au-delà des réponses techniques, notre mission consiste à concevoir des solutions avec une portée sociale et environnementale forte.

Pour ce faire, nous avons pris 5 engagements qui ont, selon nous, un réel impact :

1.

Rendre l’acte de don simple et accessible.

2.

Faire de votre sécurité notre priorité.

3.

Garder une tarification équitable et transparente.

4.

Promouvoir la générosité et la pratique professionnelle du fundraising.

5.

Être un acteur engagé dans l’Economie Sociale et Solidaire.

engagement n°1

Rendre l’acte de don simple et accessible

Acte gratuit et désintéressé par excellence, le don est une démarche spontanée qui doit pouvoir se concrétiser quel que soit le moment, le lieu ou le support.

Experts en collecte digitale, notre objectif majeur est de rendre cet acte de don via le numérique accessible pour tous les donateurs et donatrices.

Par exemple, nous nous attachons à développer des formulaires de dons qui s’adaptent pour une lecture sur mobile et pour les personnes à déficience visuelle.

formulaire chiens guides d'aveugles de l'ouest givexpert

Nous nous challengeons en permanence pour améliorer cet aspect. D’ailleurs si vous avez des idées, nous sommes preneurs et preneuses ! 🙂

engagement n°2

Faire de votre sécurité notre priorité

Notre promesse : assurer la sécurité et la confidentialité des données de nos utilisateurs (organisations comme donateurs).

Nous mettons en place les plus hauts standards en termes de protection de nos systèmes et de lutte contre la fraude (explications en détails sur notre page dédiée).

Nous subissons régulièrement des tests d’intrusion et de montée en charge pour renforcer nos pratiques.

performance givexpert sécurité

engagement n°3

Garder une tarification équitable et transparente

Aucune commission ou pourcentage n’est prélevé sur les fonds collectés, qui viendrait grever la générosité des donateurs·trices.

tarifs transparents aucune commission sur les dons

Nous nous rémunérons uniquement sur les prestations que nous proposons aux organisations caritatives sous forme de forfaits et d’abonnements pour mettre en place et maintenir nos solutions.

Découvrez nos tarifs en toute transparence sur notre page dédiée.

engagement n°4

Promouvoir la générosité et la pratique professionnelle du fundraising

Il y a une dizaine d’années, le métier de responsable de la collecte digitale n’existait pas.

La digitalisation des dons et adhésions représente donc une réelle opportunité pour développer les ressources des organisations, tout autant qu’un challenge.

Car les “fundraisers” doivent monter en compétence sur le webmarketing et les outils numériques pour pouvoir tirer profit du digital pour développer la générosité.

Alors pour contribuer à la professionnalisation du secteur de la collecte de dons, nous agissons de différentes façons :

 

  1. En étant partenaire depuis plusieurs années de l’AFF.
    Alexandre et Ophélie contribuent notamment à la rédaction de plusieurs articles d’analyse et de partage de bonnes pratiques pour le magazine Fundraizine.
contribution rédaction fundraizing aff
cas d'usages inspirants lives newsletter
  • En accompagnant nos organisations caritatives à travers des formations individualisées au démarrage et une aide au quotidien.
en accompagnant nos organisations caritatives
  • En fédérant notre communauté d’utilisateurs autour des valeurs d’entraide et de bienveillance à travers un groupe en ligne dans lequel chacun.e peut poser des questions, partager ses retours utilisateurs, proposer des idées et co-construire les futures évolutions de nos logiciels.
    Découvrez notre calendrier de développement ou demandez à rejoindre le groupe si vous utilisez GiveXpert.
groupe d'entraide communauté

engagement n°5

Être un acteur engagé dans l’Économie Sociale et Solidaire

Entreprise sociale depuis son origine, nous avons fait le choix d’un développement économique qui concilie le respect de l’environnement et de l’être humain.

C’est pourquoi notre équipe essaie de répondre de façon toujours plus poussée aux problématiques sociétales, à travers nos produits mais aussi auprès de nos partenaires.

Nous souhaitons aller encore plus loin en défendant plus largement ces valeurs, afin que tout le monde puisse devenir acteur et actrice des changements.

Aujourd’hui, nous prenons donc la parole sur ces enjeux, que ce soit dans notre newsletter, sur nos réseaux sociaux, à travers des webinaires spécifiques et la valorisation d’autres acteurs engagés.

acteur de l'ess

Et l’environnement dans tout ça ?

Depuis de nombreuses années, nous nous préoccupons des impacts écologiques liés à notre activité.

Si nous avions déjà intégré cette dimension dans les fondements de nos actions et nos prises de décision, aujourd’hui nous considérons que ce n’est pas une option.

C’est une contribution nécessaire.

Et voici nos engagements sur le sujet :

  • Nous appliquons les critères d’éco-conception logiciel dans le développement de notre application.
  • Nous conservons chaque ordinateur au minimum 4 ans, avec un objectif au-delà de 5 ans.
  • Nous allongeons la durée de garantie constructeur de nos postes de travail pour s’assurer de la réparabilité des machines.
  • Lorsque nos ordinateurs ne répondent plus à nos besoins, nous les mettons à disposition des collaborateur·ice·s ou les donnons pour qu’ils puissent avoir une seconde vie.
  • Nous favorisons le télétravail pour notre équipe ou la virtualisation de nos postes client.
  • Nous réalisons nos déplacements professionnels (essentiellement entre Thonon-les-bains, Paris et Nantes) en train.
  • Nos avons souscrit à un contrat d’énergie avec certificat d’origine renouvelable.

Nos engagements décryptés 🔎

(1x/mois dans notre newsletter)

Q

Allonger l’utilisation de notre matériel informatique

😨 Les chiffres :

Plus de 85 % de l’impact d’un ordinateur est dû à sa fabrication.

A l’échelle d’un simple ordinateur portable de 2 kg, son cycle de vie complet nécessite :

  • l’utilisation de 800 kg de matières premières pour sa fabrication (sans parler des conditions d’extraction en elles-mêmes) ;
  • son acheminement vers le lieu de distribution, par avion ou par conteneur ;
  • sa livraison chez le client final ;
  • sa mise au rebut et son remplacement, en cas de dysfonctionnement ou d’obsolescence ;
  • sa fin de vie, qui inclut de forts coûts de recyclage et une nouvelle forme de pollution (dont les périphériques qui sont très peu recyclables)

A noter : La durée de vie des écrans est souvent 2 à 3 fois plus longue que celle des desktops / laptops et les autres périphériques (station d’accueil, clavier,
souris, chargeurs, sacoches, etc.) ne sont quasiment pas réemployables.

 

Les bonnes pratiques à mettre en place :

  • Allongez la durée de vie de vos ordinateurs. C’est le geste le plus efficace. pour réduire les impacts économiques et environnementaux.
  • Acquérez en priorité des équipements reconditionnés, en privilégiant des acteurs de l’ESS, labélisés Ordi 3.0 et/ou EPEAT Gold (exigence d’une batterie amovible par exemple).
  • Louez le matériel plutôt que l’acheter. En vérifiant son devenir lorsqu’il quitte votre organisation.
  • Réaffectez vos équipements en interne (ex : d’un profil développeur vers un profil administratif) après remise en état (effacement des données du disque dur et réinitialisation des logiciels).
  • Dissociez le renouvellement des unités centrales des autres
    équipements lors des renouvellements.
  • Préférez la remise en état pour réemploi plutôt que le recyclage.
  • Ajoutez des barrettes mémoire (le simple fait d’ajouter de la capacité mémoire vive (RAM) suffit généralement à allonger la durée de vie d’un poste de travail de 1 à 2 ans) ; remplacez les disques HDD défectueux par des disques SSD ; remplacez les touches de clavier, les ventilateurs ou les écrans si nécessaire.
  • Systématisez et contrôlez la collecte des DEEE et des consommables.

 

🌱 Les impacts positifs en mettant en place ces bonnes pratiques :

  • Le reconditionnement crée de l’emploi, souvent d’insertion.
  • La location est bénéfique pour l’environnement si la durée totale de location est supérieure à la durée totale d’utilisation en propre.
  • Les fabricants sont poussés à proposer des équipements éco-conçus et à en gérer correctement la fin de vie.
  • Un gain économique (ex : un écran ou une unité centrale « reconditionnés » sont 60 % à 80 % moins chers que le même équipement neuf) et une réduction significative des impacts environnementaux.
  • La lutte contre le gaspillage fait sens pour les collaborateurs et les parties prenantes qui apprécient ces mesures.

 

Et côté GiveXpert, on en est où ? 🤔

De notre côté, on a décidé de conserver chaque ordinateur au minimum 4 ans, avec un objectif au-delà de 5 ans. Dans ce but on allonge la durée de garantie constructeur pour s’assurer de la réparabilité des machines.

Lorsque les ordinateurs ne répondent plus à nos besoins, nous les mettons à disposition des salariés ou les donnons pour qu’ils puissent avoir une seconde vie.

 

 

📚 Sources :

Q

Optimiser les dépenses énergétiques de nos serveurs et datacenters.

😨 Les chiffres :

Concernant la gloutonnerie énergétique du numérique, on estime que :

  • 15% de l’énergie primaire fait tourner les data centers ;
  • 21% de l’eau part dans l’utilisation de nos équipements, notamment pour refroidir les data centers ;
  • 14% des gaz à effet de serre sont imputables aux data centers ;
  • et jusqu’à 78% du CO2 émis par un hébergeur de données web (en prenant en compte l’ensemble de ses activités et du cycle de vie des produits qu’il consomme) est dû par l’achat/fabrication des serveurs.

Autrement dit : ce qui pollue le plus chez un hébergeur ? L’achat de nouveaux serveurs !

 

Les bonnes pratiques à mettre en place :

  • S’assurer que son hébergeur prolonge la vie de ses serveurs au-delà de 10 ans
  • Vérifier que les ressources inutilisées d’un serveur sont automatiquement allouées à d’autres tâches
  • Choisir des produits éco-conçus. Les optimisations énergétiques ne passent pas QUE par le matériel !
  • Valider le fait que les services (e-mails, Drive, datacenters…) soient propulsés avec de l’énergie renouvelable.
  • Opter pour des datacenters refroidis sans climatisation ou avec un Cold Corridor® ou watercooling et que l’énergie utilisée est intégralement revalorisée.
  • Favoriser la dématérialisation partout ou cela est possible (archivage, facturation, etc.).
  • Demander ce que devient le matériel usager (recyclage, réemploi, don).
  • Privilégier les hébergeurs avec un plan de mobilité des collaborateurs qui favorise les transports les plus écologiques.
  • Mesurer 3 indicateurs d’efficacité énergétique : Power/Carbon/Water Usage Effectiveness (PUE, CUE et WUE).

 

🌱 Les impacts positifs en mettant en place ces bonnes pratiques :

  • Offrir plus de services avec moins de serveurs et un niveau de performance équivalent.
  • Eviter de fabriquer du froid avec des climatisations énergivores.
  • Stocker des données et chauffer des immeubles avec la même énergie.
  • Réduire la consommation de papier.
  • Donner une seconde vie aux équipements en répondant aux besoins des associations (aménagement de points d’accès au numérique, centres culturels etc.).
  • Inciter le personnel à la mobilité douce, améliorer la santé des collaborateurs et développer de nouvelles habitudes vertueuses.
  • Rien qu’en 2020, un hébergeur comme Infomaniak aurait consommé 28% d’électricité en plus sans leurs actions de performance énergétique. C’est l’équivalent de 301 ménages.

 

Et côté GiveXpert, on en est où ? 🤔

Nous développons un logiciel Saas. L’ensemble de nos formulaires de dons et des données concernant les donateurs sont donc hébergées au niveau de l’infrastructure d’hébergement GiveXpert.

Nous fonctionnons avec plusieurs data-centers basés en région parisienne, à Genève et à Lyon, avec également un back up à Strasbourg. Nous avons choisi nos hébergeurs avec une politique RSE claire et appliquée à tous les niveaux de leur métier : Ecritel (Lire leurs engagements) et Infomaniak, très engagé et pro-actif pour atténuer son empreinte (Lire leurs engagements).

 

 

📚 Sources :

Ce qui fait notre différence

Nous sommes une entreprise sociale agréée. Notre équipe aide les organisations à développer leurs ressources et maximiser leur impact social grâce aux technologies numériques depuis plus de 10 ans.

Alexandre Ayad

Co-fondateur et Entrepreneur Tech for good

L’éthique est le socle fondateur de tout notre travail.

Nous l’appliquons dans le développement de nos solutions,
dans la relation avec nos organisations caritatives bénéficiaires
et au sein de notre équipe au quotidien.

Prêt.e à booster votre collecte de dons en ligne ?

Alexandre et Lydia, experts en fundraising, étudieront votre projet avec soin !